DOUZIEME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE DE L’ANNEE B

TEXTES: Jb 38, 1, 8-11 / Ps 106(107), 21-22. 24-31 / 2 Co 5, 14-17 / Mc 4, 35-41

PREDICATEUR : P. Martin KOTCHOFFA, SVD

THEME : La grandeur de Dieu

 

 

Bien-aimé(e)s dans le Seigneur, aujourd’hui les Écritures nous parlent de la grandeur de Dieu, de sa puissance et de sa présence constante dans nos vies, même au milieu des tempêtes et des épreuves. Dans la première lecture, tirée du livre de Job, nous entendons Dieu s’adresser à Job du milieu de la tempête, lui rappelant sa souveraineté et sa puissance sur toute la création. Dieu lui demande : « Où étais-tu quand j’ai fondé la terre ? »

Le psaume nous invite à rendre grâce au Seigneur pour ses merveilles, pour sa fidélité et son amour qui dure éternellement. Il nous rappelle que Dieu entend nos supplications et nous délivre de nos détresses, même lorsque nous sommes confrontés à des tempêtes dans nos vies.

Dans la deuxième lecture, saint Paul nous rappelle que le Christ est mort pour nous tous, afin que nous vivions non plus pour nous-mêmes, mais pour lui qui est mort et ressuscité pour nous. En Christ, nous sommes une nouvelle création, les choses anciennes ont disparu, tout est devenu nouveau.

Enfin, dans l’Évangile selon Marc, nous voyons Jésus calmer la tempête qui s’est levée sur le lac, montrant ainsi sa puissance sur les éléments naturels. Il interpelle ses disciples : « Pourquoi avez-vous peur ? N’avez-vous pas encore la foi ? » Jésus nous invite à avoir confiance en lui, même au milieu des tempêtes de la vie, car il est toujours présent pour nous protéger et nous guider.

Il devient clair que Dieu attend de nous à travers tous ces à lui faire confiance et ne pas avoir peur car lui ne nous abandonnera jamais. C’est pour cela qu’il nous être tout temps dans l’action de grâce.


Frères et sœurs, que ces textes nous rappellent la grandeur de Dieu, sa fidélité et son amour pour chacun de nous. Sachons reconnaître sa présence dans nos vies, même lorsque les tempêtes se lèvent. Ayons confiance en sa puissance et en sa miséricorde, et laissons-nous transformer par son amour pour devenir de nouvelles créatures en lui.

 

Bien-aimé(e) si aujourd’hui tu entends la voix du Seigneur t’invitant à magnifier sa grandeur et à lui faire confiance, n’endurcis pas ton cœur. Amen

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.