CINQUIEME DIMANCHE DE PAQUES DE L’ANNEE C

TEXTES : Ac 14, 21b-27 / Ps 144(145), 8-13 / Ap 21, 1-5a / Jn 13, 31-33a. 34-35

PREDICATEUR : P. Martin KOTCHOFFA, SVD

THEME : Tiens bon

 

 

Bien-aimé(e)s la promesse de vie en abondance du Seigneur se réalisera surement et certainement. Mais il faut reconnaître qu’il y aura des embuches sur le chemin. Ces embuches aussi pénibles et douloureuses soient elles ne doivent en aucun cas nous faire abandonner le chemin du Seigneur. N’est ce pas tout le sens de l’exhortation de Paul et Barnabé : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu » (Ac 14, 22). Alors si nous résistons et tenons ferme, nous serons parmi les élus du Seigneur dans la Jérusalem nouvelle dont nous parle la deuxième lecture.

Bien-aimé(e)s, le Christ est un modèle à suivre dans ce sens. Face à l’imminente persécution qui l’attend il ne rebrousse pas chemin mais se réjouit en bénissant son Père. Car il est convaincu que c’est le chemin qui le conduirait à la gloire. Il veut ainsi nous rappeler qu’après la pluie, c’est le beau temps.

Il nous faut donc tenir ferme dans chacune de nos situations en gardant nos regards toujours fixés sur le Christ et sa promesse.

 

Bien-aimé(e) si aujourd’hui tu entends la voix du Seigneur t’invitant à tenir ferme sur le chemin n’endurcis pas ton cœur. Amen

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.